Dernier jour

Deuxième et dernier camaïeu d’impressions

Les ASV ont des petits biscuits pour les chiens courageux. Dans le chenil, le chat sauvage somnole encore, alors qu’un autre chat attend que son maître vienne le chercher. La veille, on lui a retiré toutes ses dents, et je me demande si ça marche aussi dans son cas, le coup de la petite souris qui passe. J’espère que non : il ne pourrait même plus la croquer.

Il y a des chiens prêts à sauter de la table de consultation malgré la hauteur, et des chats qui semblent défiler, comme cette magnifique Main Coon presque vaniteuse (il faut dire qu’elle est vraiment superbe!) Devant la clinique, les rosiers sont en fleurs, les gens attendent à l’ombre des arbres, ce qui donne une atmosphère printanière et paisible. Il y a des chiens qui se reniflent gentiment,

– Tiens ! Vous ici ! Vous aussi vous venez pour votre vaccin ?

Je n’ai vu ni furet ni lapin ni autre animal plus exotique. Pourtant, il paraît qu’on en voit débarquer, aussi.

Certains animaux se sont montrés un peu moins sociables mais globalement : je suis étonnée par la gentillesse de tous les animaux que j’ai vu aujourd’hui. Pas un n’était agressif. Nerveux, apeurés, tremblants, mais pas agressifs. Idem pour leur maîtres et maîtresses ! D’une manière générale, j’ai vu aujourd’hui un condensé de ce que l’animal représente pour l’humain. Ceci-dit, j’ai évité de repartir avec un craquant chaton. Un animal, c’est avant tout une responsabilité, et un engagement à long terme.

Bref : Chatry n’est pas Daktari, et même si je n’ai pas caressé de lion, le chat sauvage m’a déjà bien impressionnée, tout comme l’équipe de Vet30000, que je remercie pour son accueil. Vous m’avez presque donné l’impression d’avoir raté ma vocation 😉

%d blogueurs aiment cette page :